mardi 22 septembre 2020

Dans la cuisine : carrelage, béton et autre pierre naturelle. Bien choisir son revêtement


La cuisine comme la salle de bain est une pièce qui peut d’avérer humide mais qui a besoin d’une hygiène irréprochable. C’est pour cette raison que depuis plusieurs décennies, les revêtements de ces pièces sont très faciles à nettoyer. Finies les moquettes, tant au sol qu’au mur notamment alors que c’était la grande mode dans les années 70. Car les moquettes, comme vous le savez, peuvent être de véritables nids à microbes, tout comme les tapis, à cause de leur difficulté à se nettoyer facilement.

Opter pour un revêtement lisse et non poreux semble donc être du bon sens, surtout aux endroits qui nécessitent une hygiène irréprochable. Ce qui est le cas de la cuisine (et de la salle de bain, mais tel n’est pas le sujet aujourd’hui).

Plan de travail, crédences, sol et pourquoi pas les murs ?

En plus de l’esthétique, l’aspect solidité est à prendre en compte. Car dans votre cuisine, il s’en passe des choses au quotidien.

Vapeur, chaleur, projection de sauce ou de graisse mais également fumée, vos surfaces sont mises à rude épreuve dans la cuisine. C’est pour cette raison que choisir un revêtement facile à nettoyer est si important. Éponge, microfibres, dégraissant et le tour est joué ! Pour les murs, vous pouvez facilement opter pour de la peinture lavable voire certains papiers peints qui supportent très bien un coup d’éponge de temps en temps. Mais pour être tranquille aux alentour de vos plaques de cuisson par exemple, n’hésitez pas à choisir une crédence qui supporte facilement d’être frottée, mouillée… bref maltraitée au besoin. Sa surface se doit d’être pratique à laver bien sûr, mais doit également supporter la chaleur de vos plats et les éclaboussures.

De la même manière vos plans de travail dans l’idéal pourraient pouvoir accueillir vos plats sortant du four ou vos casseroles bouillantes. Ainsi, choisir par exemple du bois est certes très design mais pourrait au quotidien s’avérer un peu fragile. Le carrelage decuisine a de son côté fait ses preuves : solide et facile à laver, vous trouverez en plus un grand choix de coloris, de formats et de motifs en tout genre. Autre solution, les plans de travail d’un seul bloc, sans joints. Béton ou pierre naturelle comme le granit par exemple sont très solide et, comme il n’y a pas de joint, la salissure ne s’insère pas. Un coup de microfibres encore une fois et plus aucune trace ne résiste. Les plans de travail en résine également sont très robuste et propose en plus une palette de couleur… de la plus naturelle à la plus flashy, ce qui permet de s’insérer dans toutes les décos de toutes les cuisines !

Parlons également des sols !

La cuisine, ce n’est pas que des murs et des plans de travail… c’est également un sol. Comme nous l’évoquions au début de cet article, il est rare aujourd’hui de retrouver de la moquette ou de grands tapis persans dans cette pièce. Et pour cause. On n’est jamais à l’abri d’une chute intempestive d’un pot de confiture à la mûre. La présence de vapeur et d’humidité peut également être propice à une salissure accélérée de vos sols.

Ici aussi vous pouvez donc envisager à peu près les mêmes revêtements que pour vos crédences et plans de travail. Carrelage ou béton ciré, voire même résine. Mais dans la mesure où la chaleur n’est normalement pas un problème ici, vous pouvez également opter pour du lino ou autre dalle en PVC qui ont l’avantage de proposer une grande gamme de choix. Vous pouvez ainsi marier à loisir vos placard, plans de travail, crédence et mur et enfin vos sols en déclinant vos coloris ou en tranchant complètement en fonction du résultat escompté.

En résumé dans la cuisine, le mot d’ordre est facilité d’entretien et longévité : prenez donc le temps de la réflexion, une fois votre pièce aménagée, vous n’êtes pas près de tout recommencer !